Wiki Narnia
Advertisement


"À la grandeur de la forêt occidentale, le roi Edmund le Juste"
Aslan[src]

Edmund Pevensie, affectueusement appelé « Ed » par son frère et ses sœurs, né en 1930, est le troisième des enfants Pevensie. Originaire de Finchley, il est évacué avec sa fratrie vers la campagne pour échapper aux raids aériens allemands. Au manoir du professeur Digory Kirke, les enfants découvrent l’existence d’une armoire magique les transportant vers un monde prénommé Narnia. Après avoir vaincu la Sorcière Blanche, Edmund est couronné roi de Narnia avec ses sœurs et son frère et devient roi Edmund, le Juste. À l'occasion, il obtient le titre substituaire de duc de la Lande du Réverbère. Leur règne est surnommé l’Âge d'Or de Narnia.

Biographie[]

Enfance[]

Edmund contemple le raid aérien depuis la fenêtre de sa chambre.

Edmund est né en 1930. Second fils et troisième enfant de M. Pevensie et de son épouse Helen, il est le petit frère de Peter (né en 1927) et de Susan (née en 1928), et le grand frère de Lucy (née en 1932). Durant son enfance, Edmund et son grand frère Peter ont fréquenté un pensionnat pour jeunes garçons. Cette expérience fut traumatisante pour le petit garçon qui, depuis cet événement, s’est renfermé peu à peu. En 1941, alors que M. Pevensie est envoyé au front, les enfants Pevensie sont envoyés à la campagne, chez le professeur Digory Kirke. À cet époque, Edmund a dix ans.

Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique[]

Au manoir du professeur Kirke[]

  • Version littéraire

À leur arrivée, les enfants décident de visiter la propriété. Durant leur visite, Lucy affirme avoir découvert un monde dans l’Armoire de la chambre d’amis. Cependant, aucun de ses frères et de sa sœur ne la croit. Depuis cet événement, Edmund prend un malin plaisir à se moquer de sa petite sœur. Il est particulièrement cruel et désagréable envers elle.

  • Version cinématographique

Edmund croit Lucy.

Au beau milieu de la nuit, les Pevensie sont réveillés par les raids aériens allemands. Pour se protéger, ils se réfugient dans leur abri anti-bombe de type Anderson, autrement dit, un abri dans le jardin. Avant de partir, Edmund se précipite à l'intérieur de la maison pour récupérer une photo de son père, parti au front. Le lendemain matin, les quatre enfants Pevensie, accompagnés de leur mère, embarquent à bord d'un train pour la campagne. Arrivés là-bas, les enfants décident de jouer à cache-cache durant une matinée pluvieuse. À peine le jeu commencé, Lucy prétend avoir découvert un monde prénommé Narnia dans l'armoire de la chambre d'abris. Lorsque la jeune fille partage sa découverte à ses aînés, seul Edmund semble la croire.

Découverte de Narnia et la Révolution hivernale[]

  • Version littéraire

Le jour suivant, les enfants Pevensie font une partie de cache-cache. Alors que Lucy cherche à retourner à Narnia, Edmund la suit et découvre à son tour l’existence de ce monde fantastique. À son arrivée dans ce Royaume, le petit garçon croise le chemin de Jadis, connue sous le nom de la Sorcière Blanche. Surprise de voir un fils d’Adam, autrement dit un humain dans son royaume, la souveraine tente d’amadouer Edmund pour lui soutirer des informations. Tour d’abord, elle lui propose à boire puis des loukoums, les friandises favorites du petit garçon. Envoûté, Edmund lui partage de nombreuses informations telles que la venue de Lucy chez le faune Tumnus. À la fin de leur entretien, Edmund promet de ramener ses sœurs et son frère à Narnia. S’il remplit sa mission, la Sorcière lui promet de le titrer prince, voire roi de Narnia. La deuxième fois qu’Edmund pénètre dans l’Armoire magique, c’était pour échapper à la gouvernante Madame Macready, qui faisait une visite du manoir à des touristes.

  • Version cinématographique

Edmund mange les loukoums.

La nuit, après une petite commission, Edmund surprend sa petite sœur Lucy dans l’Armoire de la chambre d’amis. Désirant s’amuser avec elle, le petit garçon la suit et découvre à son tour le monde de Narnia. Contrairement à la version littéraire, Edmund n’est pas envoûté  par les loukoums. Après sa rencontre avec la Sorcière Blanche, Edmund retourne au manoir avec Lucy et affirme à ses deux aînés que Lucy ment. Le lendemain, les quatre enfants Pevensie jouent paisiblement au baseball, à l’extérieur. Préoccupé par les propos de la sorcière, Edmund tente de convaincre ses sœurs et son frère de jouer à cache-cache, encore une fois, mais en vain. Par la suite, Edmund casse accidentellement le carreau d’une vitre, après avoir mal réceptionné la balle. Pour échapper à la gouvernante et pour éviter de se faire gronder, les enfants Pevensie se cachent dans l’armoire : Peter et Susan découvrent à leur tour le monde de Narnia.

Edmund découvre la maison de M. Tumnus.

Les enfants décident de rendre visiter au faune Tumnus, selon les désirs de Lucy mais découvrent que sa maison a été saccagée : le faune a été capturé par la sorcière car il aurait fraternisé avec des Humains. Par la suite, les enfants rencontre un castor, qui les conduit jusqu’à sa demeure. Là-bas, le castor et son épouse parlent aux enfants autour d’une table bien garnie de nourriture (Notes : un plat de pommes et de frites dans la version cinématographique). Ils parlent de la prophétie narnienne comme quoi, deux fils d’Adam et deux filles d’Ève renverseront la Sorcière Blanche pour devenir rois et reines à sa place. Au cours de la conversation, Edmund s’éclipse et part rejoindre le château de la Sorcière.

Prisonnier de la Sorcière Blanche[]

  • Version littéraire

À son arrivée chez la Sorcière, Edmund est capturé. Dans l’optique de maintenir son prisonnier en vie, la souveraine sert au petit garçon du pain sec immangeable ainsi que de l’eau glacée. Poursuivant les trois autres enfants Pevensie, la Sorcière monte à bord de son traîneau et emmène Edmund avec elle. Durant le périple, Edmund souffre profondément du froid : le pauvre petit garçon ne sent plus ses membres. Sur leur chemin, ils croisent un renard ainsi que des écureuils célébrant la venue du Père Noël. Mécontente, la Sorcière les transforme en statue de pierre, malgré l’intervention d’Edmund.

  • Version cinématographique

Edmund discute avec M. Tumnus.

A son arrivée chez la Sorcière, Edmund est fait prisonnier dans les cachots du palais. À l’intérieur, il fait la rencontre de Tumnus et partage même son pain sec avec lui. Cependant, ils seront séparés et Tumnus sera transformé en statut de pierre. Par la suite, Edmund accompagne la Sorcière à bord de son traîneau. Sur la route, ils assistent à la fonte de la neige et croisent le chemin d’un renard. Malgré sa tentative pour le sauver , Edmund assiste à la mort de l'animal, après que la Sorcière l’ait transformé en statue de pierre. Sa détresse émotionnelle d'Edmund irrite particulièrement la reine qu'elle le frappe violemment sur le visage.

Après le premier combat de Peter, Aslan demande à ses hommes de suivre les derniers espions qui se sont échappés, afin de retrouver la trace d'Edmund. La nuit, le petit garçon, blessé et fatigué de sa longue captivité, est libéré par les Narniens.

La bataille de Beruna[]

Edmund est poignardé par la Sorcière Blanche.

Le lendemain, Edmund est ramené au camp narnienne et parle avec Aslan, au cours d’un entretien privé, puis retrouve ses sœurs et son frère. Avant la bataille, Edmund et son grand frère Peter sont entraînés par Oreius, qui leur propose des cours d’équitation et d’escrime. Néanmoins, les temps heureux sont de courte durée : La Sorcière Blanche débarque sur le camp et demande avec politesse le sang d'Edmund pour respecter la tradition narnienne. En effet, selon les lois sur lesquelles Narnia s'est fondée, le sang des traîtres appartient à la Sorcière Blanche. Heureusement, la vie du petit garçon est épargnée car Aslan a décidé de se sacrifier à sa place. Après la « mort » d’Aslan, Edmund et Peter doivent diriger l’armée narnienne pour vaincre la Sorcière Blanche, à Beruna. Durant la bataille, Edmund parvient à détruire la baguette magique de la Sorcière Blanche. Cependant, il est violemment poignardé dans l’abdomen. Malgré cela, le petit garçon est sauvé in extremis par sa petite sœur Lucy, grâce à son cordial offert par le Père Noël.

Edmund est couronné Roi de Narnia.

Victorieux de la bataille de Beruna, Edmund et ses frère et sœurs sont couronnés rois et reines de Narnia, au château de Cair Paravel. De plus, Edmund est fait chevalier par d'Aslan ainsi que duc de la Lande du Réverbère.


Le Cheval et son Écuyer[]

L'Âge d'Or de Narnia[]

Les Pevensie durant l'Âge d'Or.

Le règne des quatre enfants Pevensie dure quinze ans de 1000 à 1015 NT. Cette période est surnommée « l’Âge d’Or de Narnia ». D’abord, les souverains consacrèrent la majorité de leur temps à rechercher les fuyards de l’armée de la Sorcière Blanche et à les supprimer. De plus, ils firent des lois justes, ils maintinrent la paix, ils empêchèrent les bons arbres d’être coupés sans nécessité et  ils permirent aux jeunes nains et aux jeunes satyres de ne pas aller en classe. Ils repoussèrent les géants sauvages vers le nord de Narnia. Ils firent amitié et conclurent une alliance avec les pays situés au-delà de la mer : ils firent des visites officielles. Edmund devint un homme plus grave et plus silencieux que Peter le Magnifique ; il était imposant au conseil et sage pour rendre la justice. On l’appela alors le roi Edmund le Juste.

Fin de règne : Bataille d'Anvard et traité à Tashbaan[]

Les Pevensie illustrés à la fin de leu règne.

En 1014 NT, soit quatorze ans après son couronnement en tant que roi, Edmund accompagne sa sœur, la reine Susan à Tashbaan pour représenter le Grand roi Peter, alors occupé à vaincre les Géants au Nord, et pour édicter un traité. Là-bas, ils retrouvent Rabadash, un prince de la contrée de Calormen, qu'ils avaient déjà côtoyé dans le passé. Auparavant, Susan semblait être attirée par cet homme et désirait probablement l'épouser. Néanmoins, Edmund, Susan et Tumnus commencent à se douter de lui. Ils remarquent que le prince possède un caractère douteux et imprévisible. Ayant passé beaucoup de temps avec Rabadash, Edmund se rend compte que le prince était particulièrement en colère si Susan refusait de l'épouser et qu'il ferait tout pour la garder prisonnière. Il n'hésiterait à déclencher une guerre et à capturer la reine. Pour échapper à ce prince diabolique, Edmund et Tumnus planifient un plan afin d'éviter qu'une guerre éclate. Ainsi, Les Pevensie invitent, en apparence, Rabadash à un dîner organisé sur leur bateau nommé le Hyalin Splendor. À la tombée de la nuit, ils en profitent pour s'échapper et mettent le cap vers Cair Paravel.

De retour à Cair Paravel, Edmund apprend par l’intermédiaire d’un cerf que Rabadash, prince de Calormen, est mécontent de la supercherie du faux dîner. En colère, le prince a rassemblé une armée et a envahi Archenland, un Royaume allié de Narnia. Pour aider le roi Lune d’Archenland à vaincre Rabadash, Edmund et sa jeune sœur Lucy préparent leur armée pour participer à la bataille d’Anvard. Au cours de la bataille, Edmund est particulièrement remarqué pour son talent de combat. Assurément, la plupart des hommes ennemis décident de se rendre, par peur de se faire éliminer par le roi Edmund.  Rabadash tente d’ailleurs de le tuer, en lançant des pierres depuis une falaise mais en vain. Vers la fin de la bataille, Edmund s’apprête à combattre Rabadash en duel mais le roi Lune l’interrompt : ce dernier préfère qu’on arrête le prince de Calormen. Par la suite, Edmund, Lucy et le roi Lune assistent au jugement de Rabadash, en présence d'Aslan lui-même. Le Prince est renvoyé à Tashbaan et devra participer à la cérémonie de l’automne.  

La chasse au cerf blanc[]

Edmund poursuit le cerf blanc.

En 1015 NT, Tumnus annonce aux quatre souverains la venue exceptionnelle d'un cerf blanc dans la région, qui exaucerait les souhaits quand on l'attrapait. Alors les quatre enfants, en compagnie des principaux membres de leur cour, partirent à cheval, avec des trompes et des chiens, dans les bois de l'Ouest, pour suivre le cerf blanc. Arrivés dans la forêt, les quatre souverains admirent reconnaître les environs et décidèrent d'explorer les lieux. Après s'être enfoncés dans les branches d'arbres, les Pevensie se retrouvent finalement de retour en Angleterre, dans le manoir de Digory Kirke, dans leur corps d'enfants. Ils sont accueillis par le professeur lui-même. Cet événement met un terme à leur règne.


Le Prince Caspian[]

De retour en Angleterre[]

Les Pevensie retournent en Angleterre.

Les Pevensie découvrent qu’en raison de la magie à Narnia, leur quinze années de règne n’avaient pas pris une seconde sur Terre. Edmund, de nouveau un petit garçon de dix ans, retourne au pensionnat avec son frère Peter, à l’automne suivant. L’année suivante, les quatre enfants partent pour l’internat : Peter et Edmund doivent aller à Hendon House tandis que les filles fréquentent celui de Saint Finbar.

  • Version littéraire

Le jour de la rentrée, ils partent tous ensemble à la gare, accompagnés de valises. Durant leur trajet, ils ressentent un étrange pincement : Edmund suggère à ses sœurs à son frère de se donner la main. Quelques instants plus tard, les quatre enfants sont transportés à Narnia.

  • Version cinématographique

Les Pevensie patientent à la gare.

Un jour, alors que les quatre enfants s’apprêtent à prendre le train pour leur internat respectif, Peter se bagarre avec des garçons dans la gare. Edmund participe à cette affrontement pour protéger son frère peu reconnaissant. Une fois la bagarre terminée, les Pevensie s’installent sur un banc et ressentent des douleurs aux niveaux de leurs membres inférieurs. Quelques minutes plus tard, ils sont transportés à Narnia.

De retour à Narnia[]

Edmund aperçoit des ruines.

Arrivés à Narnia, les quatre enfants s’amusent et pataugent dans l’eau turquoise de la plage. Néanmoins, Edmund aperçoit des ruines sur des falaises. Intriguée, la fratrie décide d’explorer les lieux. Après plusieurs heures à réfléchir, Peter et Edmund (Lucy dans la version cinématographique) finissent par comprendre : les ruines sont les vestiges de Cair Paravel, le château dans lequel ils ont vécu durant près de quinze ans, autrefois.

  • Version littéraire

La faim et la soif commencent à déranger l’estomac des quatre enfants : Edmund propose de ramasser des œufs de goélands ou de mouettes sur la plage et de partager les sandwichs que leur mère avait préparés avant leur départ pour l’internat. Finalement, ils trouvent un pommier à proximité d’un puit. Cet arbre avait été planté durant leur règne. Par la suite, la fratrie découvert un mur et décide de camper à proximité.

  • Version cinématographique

Edmund sort sa lampe torche.

Les quatre enfants parviennent à ouvrir une porte. Edmund éclaire les lieux à l’aide de sa lampe torche électrique, qu’il a reçue pour son anniversaire. Ensemble, les Pevensie pénètrent dans l’ancienne chambre du Trésor de Cair Paravel où tous leurs effets personnels sont restés intacts et stockés dans des coffres.

Rencontre avec Trompillon[]

Edmund se bat contre Trompillon.

Après avoir récupéré leurs effets personnels et armes entre autres, les quatre enfants aperçoivent au loin une petite barque dans laquelle deux Telmarins détiennent un nain. Susan parvient à éliminer les Telmarins avec son arc et ses flèches. Quant à Peter et Edmund (Susan dans la version littéraire car Edmund ne sait pas encore très bien nagé), ces derniers plongent pour sauver le nain et pour récupérer la barque. Au départ dubitatif, le nain prénommé Trompillon n’est pas convaincu par les pouvoirs magiques conférés de la trompe de la reine Susan. Il pense que les enfants Pevensie seront d’aucune utilité pour vaincre le seigneur  Miraz (le roi Miraz dans la version littéraire car il est déjà couronné à ce moment-là). Pour lui prouver du contraire, les quatre souverains lui proposent une série d’épreuves. La première consiste à battre en duel Edmund, avec des épées : le petit garçon ressort gagnant. La deuxième (absente dans la version cinématographique) consiste à tirer sur un gland avec un arc et une flèche : Susan remporte cette épreuve.

Edmund veille sur Lucy.

Les Pevensie et Trompillon s'allient et s'aventurent dans la forêt narnienne pour retrouver le prince Caspian. Malgré de nombreuses embûches, ils parviennent à retrouver le bon chemin. Sur la route, Lucy prétend avoir aperçu Aslan dans les bois mais personne ne semble la croire, à l'exception d'Edmund qui propose d'organiser un vote. Malgré cela, Trompillon et les deux aînés Pevensie ne préfèrent continuer leur chemin et de ne pas suivre le lion à priori invisible.

À la tombée de la nuit, les Pevensie et le nain font un feu de camp et dorment pour récupérer leur journée épuisante. À l'aube, Lucy tente de réveiller ses compagnons : seul Edmund accepte de la suivre (version littéraire). En s'enfonçant dans les bois, ils finissent par retrouver Aslan.

Rencontre avec Caspian : la Guerre de Délivrance[]

  • Version littéraire

Edmund, Peter et Trompillon arrivent à la Table de Pierre et surprennent le prince Caspian discuter avec ses compagnons de route, Nikabrik et Chasseur de Truffes. Néanmoins, l'un des camarades du prince désire procéder à un rituel pour ramener la Sorcière Blanche à la vie. Les Pevensie et Trompillon interviennent pour l'éliminer.

  • Version cinématographique

Les Pevensie arrivent à la Table de Pierre.

Alors que Lucy se promène dans la forêt pour chercher Aslan, Peter vient à son secours lorsqu'il aperçoit un minotaure au loin. Cependant, la créature reçoit de l'aide supplémentaire notamment avec l'arrivée du prince Caspian et des anciens Narniens. Entendant de l'agitation, Trompillon, Susan et Edmund arrivent sur les lieux. Après cette rencontre houleuse, les Pevensie et les anciens Narniens poursuivent leur chemin vers la Table de Pierre, qui est devenue un tombeau avec des fresques. À l'intérieur, les quatre enfants et le prince Caspian se mettent d'accord pour élaborer un plan pour supprimer Miraz. D'une part, Peter propose de faire une embuscade nocturne, soutenu par son frère Edmund. D'autre part, Caspian préfère organiser une bataille devant la Table de Pierre. Finalement, avec l'approbation de la plupart des Narniens dont Ripitchip ou encore Trompillon, ils décident d'attaquer le château de Miraz à la tombée de la nuit.

Embuscade nocturne[]

Note : Les évènements suivants sont inexistants dans la version littéraire.

Edmund se bat contre un Telmarin.

Dans cette embuscade nocturne, Edmund joue deux rôles essentielles : d'une part, il incarne l'éclaireur, d'autre part, il doit avertir les Narniens lorsque la herse est relevée. Afin d'assurer la première fonction, le jeune roi est transporté par un griffon et se poste sur une des tours du château avec sa lampe torche électrique. Toutefois, dans l'inattention, Edmund fait tomber accidentellement sa torche, freinant ainsi le signal d'alerte. Avec les nombreuses embûches, l'attaque nocturne se termine en une victoire telmarine décisive. À leur retour de l'embuscade, Edmund, Peter, Lucy et Trompillon surprennent Nikabrik invoquer un rituel pour ramener la Sorcière Blanche en vie, en se servant d'une goutte de sang appartenant à Caspian. Edmund tue la Sorcière en brisant la glace avec son épée.

Duel entre Peter et Miraz[]

Edmund met au défi Miraz.

Dans l'optique de retarder l'attaque des Telmarins, Peter prévoit de se battre contre Miraz en duel. Pour ce faire, Edmund, accompagné d'un géant et d'un centaure, transmet le message au roi et parvient à le convaincre à ne pas refuser le défi. Durant le combat à mort, Edmund fait partie des juges et encourage particulièrement son grand frère. De plus, il le soigne en repositionnant son bras déboîté.

Deuxième bataille de Beruna[]

Edmund se bat lors de la seconde bataille de Beruna.

Malgré la victoire de Peter, le seigneur Sopespian assassine intentionnellement Miraz et ordonne à ses soldat d'attaquer les anciens Narniens. La bataille se termine par une victoire définitive des Narniens, grâce à l'intervention d'Aslan. Avec sa fratrie, Edmund assiste au couronnement de Caspian. Le lendemain matin, après une soirée remplie de festivités, les Pevensie, le roi Caspian et Aslan proposent aux Telmarins de recommencer une nouvelle vie dans leur pays d'origine Telmar, en franchisant un portail fait à partir d'un arbre. Par la suite, les Pevensie doivent retourner dans leur monde mais c'est avec tristesse et stupeur qu'Edmund et Lucy apprennent que leurs deux aînés ne pourront plus revenir à Narnia. Après une série d'embrassades, les quatre enfants traversent le portails et atterissent dans la gare, sur le chemin de l'école. La fratrie prend le train pour rejoindre leur école respectif mais Edmund constate avoir oublié sa lampe torche à Narnia.

L'Odyssée du Passeur d'Aurore[]

Un an en Angleterre[]

Après leurs aventures à Narnia, les enfants Pevensie passent leurs vacances d'été en compagnie de leur très désagréable cousin, Eustache, à parler de Narnia. Cependant, la fratrie se sépare lorsque la rentrée approche : Peter vit auprès du professeur Digory Kirke dans un appartement modeste, pour préparer ses examens ; leurs parents partent en Amérique et emmènent Susan avec eux et, enfin, Lucy et Edmund doivent séjourner plusieurs mois chez leur oncle Harold et leur tante Alberta Scrubb. Edmund, devenu un garçon particulièrement mature et réfléchi depuis ses aventures à Narnia, ne supporte pas le caractère hautain et égoïste de son cousin Eustache. Et pire encore, il est obligé de dormir dans la même chambre que lui.

  • Version cinématographique

Edmund retourne à Narnia.

À Cambridge, alors qu'Edmund était censé aider sa petite sœur Lucy à transporter leurs courses, le jeune homme, encore mineur, tente d'intégrer l'armée britannique pour participer à la guerre. Pour ce faire, il n'hésite pas à montrer des papiers, qui ne sont pas les siens. Il se fait passer pour un certain Albert A. Scrubb mais Lucy finit par mettre fin à cette mascacarade. De retour chez leur oncle et leur tante, les deux Pevensie lisent la lettre de Susan, envoyée depuis l'Amérique, avant de contempler un tableau représentant un bateau naviguant sur une mer turquoise. Toutefois, Eustache débarque et continue à se moquer de ses cousins jusqu'à ce que de l'eau sorte de l'oeuvre d'art : les trois enfants se retrouvent dans un immense océan du Monde de Narnia.

À bord du Passeur d'Aurore[]

Edmund retrouve sa lampe de poche.

Repêchés par les Narniens, les trois enfants sont accueillis à bord du Passeur d'Aurore, bateau appartenant au roi Caspian X, qu'ils avaient déjà rencontré lors de leur précédente visite à Narnia. Le souverain leur explique que trois ans se sont écoulés et qu'il a décidé d'explorer les océans pour rechercher les septs seigneurs de Telmar, portés disparus depuis l'ascension de Miraz au trône de Narnia. Sur le bateau, Edmund et Lucy retrouvent leurs objets personnels tels que la lampe torche électrique d'Edmund ainsi que leur ami, Ripitchip. Après un combat amical contre Caspian, Edmund passe du temps avec sa sœur Lucy en parlant du bout du monde, entre autres.

À la recherche des sept seigneurs de Telmar[]

Quelques temps après, Drinian aperçoit une île au loin et Edmund le demande de faire accoster le bateau à proximité mais le capitaine s'y oppose car il n'écoute que les ordres de Caspian. Les Narniens débarquent sur l'île de Doorn, la plus grande des Îles Solitaires.

  • Version littéraire

L'équipage pénètre dans la grande ville de Narrowhaven et fait la rencontre d'un groupe d'hommes, qui se révèle être une bande de marchands d'esclaves. Malgré une rencontre plus ou moins courtoise, Edmund, Lucy, Eustache et Caspian se font capturés et sont vendus au marché. Alors que Caspian a été acheté par un homme plutôt aimable, les deux Pevensie sont vendus à un acheteur différent. Néanmoins, Caspian parvient à mettre fin au marché d'esclaves. A l'occasion de l'abolition, une cérémonie et des festivités sont organisées sur l'île.

  • Version cinématographique

Caspian et Edmund sont enfermés.

Une fois débarqués sur l'île de Doorn, Caspian, Lucy, Edmund et Eustache s'aventurent dans la ville de Narrowhaven et s'aperçoivent que les lieux sont déserts. Ils finissent par entrer à l'intérieur d'un bâtiment dans laquelle ils découvrent une liste de personnes. Aussitôt, ils se font attaqués par un groupe d'hommes armés : les quatre protagonistes sont alors séparés. D'une part, Edmund et Caspian sont enfermés dans un donjon. D'autre part, Lucy et Eustache sont vendus au marché d'esclaves. Dans les cachots, les deux jeunes rois font la rencontre du seigneur Bern. De plus, depuis leur cellule, ils aperçoivent au loin un groupe de personnes disparaître à travers une étrange brume verte. Ensemble, ils réussissent à s'échapper et, grâce à l'équipage narnienne, ils parviennent à libérer Lucy et Eustache. À la fin, le Seigneur Bern leur confie une des septs épées des seigneurs de Telmar.

Note : l'ordre chronologique des événements n'est pas la même dans la version littéraire que dans la version cinématographique.

L'Île aux voix[]

  • Version littéraire

Après avoir navigué durant des semaines, la nourriture vient à manquer sur le bateau et l'équipage décide d'accoster sur une île, qui semble à priori déserte. Cependant, Lucy entend des voix et alerte ses compagnons de la présence d'êtres invisibles. Ces créatures d'apparence transparentes négocient avec les Narniens : ils leur laissent la vie sauve si Lucy pénètre dans le manoir et lit la formule du livre des incantations, pour les rendre de nouveau visibles aux yeux de tous. Dubitatif, Edmund s'y oppose mais sa petite sœur accepte tout de même l'offre. Après avoir lu la formule, Lucy rencontre Coriakin et le présente aux autres membres du Passeur d'Aurore.

  • Version cinématographique

Edmund découvre que sa sœur a disparu.

Après des semaines à naviguer, l'équipage accoste et décide de passer la nuit sur une île. Durant la nuit, Lucy se fait enlevée par des créatures invisibles, qui s'avèrent être des nullipotes. À l'aube, Edmund remarque que sa petite sœur a disparu et alerte Caspian : toute l'équipage se met en route pour rechercher la jeune reine. Toutefois, sur leur route, les Narniens se font agressés par les nullipotes avant que Lucy ne débarque avec Coriakin. Coriakin invite les Narniens dans son manoir et leur explique les enjeux à suivre pour retrouver les septs seigneurs de Telmar : il faut retrouver les sept épées, les placer sur la Table d'Aslan pour annuler les effets de la brume verte. Pour ce faire, ils doivent suivre une étoile.

Le lac argenté[]

  • Version littéraire

Quelques jours plus tard, l'équipage débarque sur une île. Alors que la plupart des Narniens travaillent et rationnent leurs stocks de nourriture, Eustache rencontre quelques soucis et se transforme en dragon. Cependant, les Narniens considèrent le dragon comme un danger potentiel mais Edmund et Lucy ont la certitude que la créature n'est autre que leur cousin et le protègent. Durant la nuit, Eustache redevient un petit garçon grâce à Aslan. À l'aube, il se promène avec son cousin Edmund : ces derniers parlent ensemble. En effet, Edmund lui raconte sa première visite à Narnia, lorsqu'il était encore un petit garçon désobéissant et traître repenti. Après cela, l'équipage découvre une grotte dans laquelle contient un petit lac. Tout corps matériel plongeant dans l'eau de cette source, se transforme inéluctablement en or. Cupide, Caspian désire posséder ce lac mais Edmund le contredit : les deux jeunes rois se disputent avant de quitter les lieux.

  • Version cinématographique

Edmund et Caspian se disputent.

L'équipage débarque sur une île et Edmund, Lucy et Caspian décident d'explorer les lieux. Sur leur route, ils trouvent une grotte et découvrent à l'intérieur un lac magique transformant tout corps matériel en or. Sous l'emprise de la cupidité, Edmund désire posséder le lac mais Caspian le critique verbalement : alors que les deux jeunes rois s'apprêtent à se battre avec leur épée, Lucy parvient à les en empêcher. Avant de quitter cette île maudite, Edmund et Caspian partent à la recherche d'Eustache, qui a miraculeusement disparu. Malheureusement, le petit garçon est transformé en dragon après avoir été victime de cupidité.

Au cours des semaines suivantes, l'équipage subit de violentes intempéries et les Narniens désirent rentrer chez eux. Une nuit, Edmund se fait réveiller par la brume verte avant de surprendre Lucy. La jeune fille lui confie avoir du mal à dormir.

Le serpent des mers[]

Note : Dans la version cinématographique, cet événement n'a lieu qu'après la partie "la Table d'Aslan".



La Table d'Aslan[]

Le retour définitif en Angleterre[]

La Dernière Bataille []

Fin de vie et mort[]

En 1949, Edmund, Peter et Lucy s'apprêtent à monter à bord d'un train. Dans ce même véhicule se trouvent ironiquement leurs parents, leur cousin Eustache et son amie Jill Pole, ainsi que le professeur Digory Kirke et sa camarade, Polly Plummer. Malheureusement, tous périssent au cours d'un accident. Étrangement, Edmund et les autres se réveillent dans un monde inconnu, après avoir ressenti une violente douleur. Là-bas, ils retrouvent tous ses compagnons ainsi que le dernier roi de Narnia, Tirian. Aslan ouvre un portail les conduisant tous vers le vrai Narnia, autrement dit, le Pays d'Aslan où toutes les âmes des défunts vivent leurs jours heureux pour l'éternité.


Titulatures[]

  • En 1000 NT : Sir Edmund Pevensie.
  • De 1000 à 2306 NT : Sa majesté le roi Edmund le Juste, duc de la Lande du Réverbère.
  • À partir de 2306 NT : Sa majesté le Grand roi Edmund le Juste.

Personnalité[]

Apparence physique[]

Edmund Pevensie représenté par Pauline Baynes.

Dans les œuvres littéraires, C. S. n'a jamais réellement détaillé l'apparence physique d'Edmund. Dans L'Odyssée du Passeur d'Aurore, il est décrit comme étant un "jeune garçon charmant". D'après les illustrations accompagnant les livres faites par Pauline Baynes, Edmund serait un garçon blond. Dans la version cinématographique, le garçon a les cheveux noirs et les yeux noirs, avec des tâches de rousseurs.

Relations[]

  • Lucy Pevensie : Dans Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire magique, Edmund prenait un réel plaisir à tirailler sa petite sœur, en se moquant d'elle. Depuis sa rédemption, après son expérience malheureuse avec la Sorcière Blanche, le petit garçon est devenu plus silencieux et sage. En effet, dans Le Prince Caspian, il est le seul à croire aux propos de Lucy et prend sa défense. Pour départager les opinions de manière équitable, il propose même un vote. Par la suite, Lucy, convaincue d'avoir vu Aslan dans les bois, tente désespérément de persuader ses frères et sa sœur à la suivre. Pragmatique, Susan refuse. À l'opposé, Edmund sait pertinemment que sa petite sœur dit la vérité et souhaite l'accompagner. Assurément, il devient particulièrement protecteur envers elle, comme dans L'Odyssée du Passeur d'Aurore où le petit garçon refuse que Lucy ne récite la formule du livre des incantations par peur de danger.
  • Peter Pevensie : Dans Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire magique, Edmund et Peter ne s'entendaient pas au début. Ne supportant pas sa cruauté et ses commentaires tyranniques, Peter n'a jamais cessé de sous-estimer son petit frère. Depuis sa rédemption, Edmund est beaucoup plus sage et respectueux. Les deux frères semblent s'entendre.


Capacités[]

  • Éclaireur/ observateur : Cette qualité est uniquement montrée dans l’adaptation cinématographique du Prince Caspian.
  • Grimpeur/ escalade : Dans Le Prince Caspian, il est mentionné qu’Edmund Pevensie est un excellent grimpeur et probablement même le meilleur des quatre Pevensie. Cette qualité est montrée dans l’adaptation cinématographique, dans la scène de l’embuscade nocturne.
  • Équitation : Comme tout souverain de Narnia, Edmund sait monter à cheval. Oreius l’a enseigné avant la premier bataille de Beruna.
  • Maîtrise de l’arbalète : Compétence uniquement démontrée dans la version cinématographique.
  • Escrime standard : Edmund est un excellent escrimeur. Il est mentionné dans les livres qu’il est meilleur épéiste que Peter.
  • Escrime à deux épées : Compétence uniquement démontrée dans la version cinématographique.
  • Notions médicales : Avec l’expérience qu’il a acquis durant ses quinze années de règne, Edmund sait soigner les blessures les plus courantes, provoquées principalement par un combat. Dans la version cinématographique, il est capable remettre les os en place après déboîtement.
  • Stratège et manipulateur : Compétence démontrée aussi bien dans la version littéraire que cinématographique. Par exemple, il parvient à convaincre Miraz de combattre Peter lors d’un duel mortel.


Objets et possessions[]

  • Lampe torche électrique (anciennement)  : Edmund la reçoit en gage de cadeau pour son anniversaire. Il s’en sert pour éclairer l’ancienne chambre du trésor de Cair Paravel, en tant que signal et arme lors de l’embuscade nocturne (version cinématographique), mais aussi en tant que moyen de diversion pour le serpent de mer.
  • Cheval prénommé Philippe (anciennement)
  • Épée de Peter (brièvement)

Citations[]

Jeux-Vidéo[]

Nar2pc049 m.jpg
Edmund apparaît dans les jeux-vidéo suivantes: Nintendo DS, PC, PlayStation 2, PlayStation 3, Wii et Xbox 360.

Anecdotes[]

  • Le prénom Edmund est probablement d'origine anglo-saxonne. Il viendrait d'Édouard le Confesseur.
  • L'origine de son nom de famille "Pevensie", provient probablement de Pevensey, la ville où Guillaume le Conquérant débarque, pour combattre le roi Harold II lors de la conquête normande, par les Anglais.
  • Dans le livre Le Lion, La Sorcière Blanche et l'Armoire Magique, Edmund a dix ans, soit deux ans de moins que l'acteur Skandar Keynes dans l'adaption cinématographique Disney, qui en a douze.
  • Dans la version cinématographie Disney de l'Odyssé du Passeur d'Aurore, l'acteur incarnant Edmund Pevensie a dix-neuf ans, soit l'âge du personnage à la fin du dernier tome, La Dernière Bataille.
  • Edmund Pevensie incarne l'allégorie du pardon chrétien.


Apparitions[]

Voir aussi[]

Advertisement